fbpx

Employeurs : quelles aides à l’embauche pour les jeunes ?

Publié le 30 novembre 2021 par Aurélie San José

Mise à jour le 30/11/2021

 

Pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire sur le marché du Travail, le premier ministre Jean Castex a dévoilé le 23 juillet 2020 un plan de soutien massif à l’emploi des jeunes, doté d’une enveloppe de 6,5 milliards d’euros sur deux ans. Quelles sont alors ces aides à l’embauche ?

Aide au recrutement pour faciliter les contrats d’alternance

Les entreprises peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle, sous la forme d’une prime. Le dispositif s’applique pour tout recrutement de jeunes depuis l’été 2020. Cette aide permet de faciliter l’entrée dans la vie professionnelle des jeunes touchés par la crise sanitaire.

Le Gouvernement a décidé de prolonger les aides des contrats d’alternance de 6 mois, c’est-à-dire jusqu’au 30 juin 2022. Pour demander les aides, l’employeur n’effectue aucune démarche. Il suffit simplement de transmettre le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation à son opérateur de compétences (OPCO), dans les 5 jours ouvrables suivant le début du démarrage du contrat.

Le montant de la prime est de 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans ou de 8 000 euros pour les apprentis majeurs. Une aide sans condition sur le nombre d’apprentis pour les entreprises de moins de 250 salariés. L’aide, payée mensuellement à l’employeur, est accordée seulement pour la première année du contrat. Chaque mois, l’employeur doit transmettre les données pertinentes dans la DSN pour les contrats d’apprentissage. En ce qui concerne les contrats de professionnalisation, il doit envoyer le bulletin de paie à l’Agence de service et de paiement.

 

Aides à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans

Les entreprises peuvent aussi bénéficier d’une aide à l’embauche de 4 000 euros pour tout jeune de moins de 26 ans recruté à temps plein en CDI ou CDD de 3 mois minimum. Le dispositif a été prolongé. Désormais, il concerne les contrats conclus entre août 2020 et mai 2021. L’aide peut être demandé jusqu’à 4 mois après signature du contrat. Cela signifie que le 30 septembre 2021 est la date limite. Cette subvention est proratisée en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail. L’aide permet aux employeurs de réduire le coût du recrutement d’un jeune salarié, et de compenser pendent la première année les cotisations sociales dues.

Les salariés concernés sont ceux âgés de moins de 26 ans. Il faut également percevoir une rémunération brute inférieure ou égale à deux fois le montant du smic horaire. L’Agence de Services et de Paiement (ASP) prend ensuite le relais pour la gestion de l’aide.