fbpx

Comment préparer un projet de reprise d’entreprise ?

Publié le 1 octobre 2021 par Aurélie San José

La reprise d’entreprise implique généralement un engagement financier important. C’est donc un projet complexe qui peut devenir une alternative intéressante à la création d’entreprise.

Pour réussir votre reprise d’entreprise, il est nécessaire de connaître les étapes incontournables de cette opération. Il faut ainsi être suffisamment préparé et organisé.

 

DEFINIR SON PROJET DE REPRISE D’entreprise

Analyser ses motivations et ses objectifs

Pour bien commencer, vous devez faire un point sur vos aspirations et analyser vos motivations. Il y a deux types d’aspirations :

  • Aspirations personnelles (changement de cadre de vie, challenge personnel, contexte familial…)
  • Aspirations professionnelles (changement de statut professionnel, challenge professionnel, reprise en main d’une structure existante pour insuffler vos idées…)

Par ailleurs, vous devez identifier vos forces et vos faiblesses, en fonction de votre personnalité (capacité d’écoute, discrétion, confiance en soi, angoisse..) et de votre expérience professionnelle (compétences techniques, capacité à manager des équipes, à prendre des décisions stratégiques…). En effet, la reprise d’entreprise nécessite une implication forte du repreneur.

Vous devez également bien définir les ressources mises en place au service du projet de reprise :

  • Ressources financières : quels moyens consacrer à la reprise sans se mettre en difficulté ?
  • Ressources techniques : allez-vous reprendre l’entreprise seul ou à plusieurs ?

CIBLer un type d’entreprise

Enfin, il est important de cibler un type d’entreprise à reprendre cohérent avec votre projet. Il faut notamment définir :

  • le secteur d’activité souhaité,
  • la localisation,
  • la taille de l’entreprise (en chiffre d’affaires, en nombre de salariés…),
  • le type d’entreprise : start-up, entreprise familiale, entreprise avec une bonne notoriété, entreprise en difficulté, entreprise en reconversion…

SE FAIRE ACCOMPAGNER

Le marché de la reprise peut être compliqué, il faut donc savoir où chercher. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Réseaux personnels (relations familiales, amicales) et professionnels
  • Les clubs de repreneurs d’affaires (CRA) ou les associations d’entrepreneurs
  • Les intermédiaires (experts-comptables, commissaires aux comptes, avocats d’affaires…)
  • Les sites internet spécialisés (Fusacq,  cessionpme…)

Il est primordial de ne pas rester seul dans la démarche de reprise et de vous faire accompagner et conseiller par un expert-comptable, un banquier ou un notaire, par exemple.

 

CONSTRUIRE SON PROJET DE REPRISE D’ENTREPRISE

analyseR l’entreprise CHOISIE

Dès qu’une opportunité est trouvée, il convient de l’analyser en obtenant un maximum d’informations sur l’entreprise et le cédant :

  • Présentation détaillée de l’activité de l’entreprise et de son potentiel d’évolution,
  • Points forts et les points faibles de l’entreprise,
  • Etude de la clientèle et des fournisseurs,
  • Niveau d’activité (en déclin, stable ou en croissance) et rentabilité dégagée,
  • Comprendre la raison et le contexte de la cession…

A ce stade, une lettre d’intention peut être rédigée si nécessaire. Elle permet de vous assurer de l’exclusivité de l’opération.

évaluER l’entreprise à vendre

L’évaluation de l’entreprise est une étape importante pour le repreneur. Elle doit lui permettre d’obtenir une valorisation de l’entreprise visée pour pouvoir négocier les termes du projet de reprise avec le cédant.

Cet audit d’acquisition permet ainsi au repreneur :

  • d’obtenir l’avis d’un professionnel et de comparer ses informations avec celles du rapport d’audit,
  • de détecter les zones de risques et les points d’amélioration,
  • d’examiner les données comptables et financières de l’entreprise cible.

construire le plan de reprise d’entreprise

Après avoir analysé puis évalué l’entreprise et conclut qu’une reprise pourrait être une bonne opportunité, c’est le moment de concrétiser votre projet en construisant le plan de reprise de l’entreprise.

Dans un premier temps, le repreneur présente son business plan avec :

  • son parcours personnel et professionnel,
  • une présentation de l’entreprise visée,
  • son projet de reprise,
  • sa stratégie à moyen et long terme,
  • un compte de résultat prévisionnel,
  • un plan de financement,
  • un prévisionnel de trésorerie.

Il est important de présenter un projet global cohérent. La construction du business plan doit se faire en tenant compte de la recherche de financement possible et du montage juridique de reprise le plus adapté.

Dans son plan de reprise, l’acquéreur doit également présenter le montage juridique qu’il a choisi pour effectuer l’opération. Il faut distingue deux notions essentielles :

  • la structure juridique qui est le cadre dans lequel s’exerce l’activité de l’entreprise (entreprise individuelle ou société),
  • le fonds qui correspond à l’ensemble des éléments qui participent à l’exploitation.

 

Il peut être intéressant de se faire accompagner par un expert-comptable dans le cadre de l’élaboration du plan de reprise et de l’audit d’acquisition.

reprise d'entreprise