fbpx
Immobilier

Marché immobilier : Chiffres clés 2023 et tendances 2024

Stéphane Torregrosa

En ce début d’année 2024, le marché immobilier français se trouve à un carrefour crucial. L’année écoulée a vu apparaitre des changements notables, marqués par des fluctuations dans les volumes de ventes, des ajustements de prix et des évolutions dans les préférences résidentielles. Ces transformations ne sont pas seulement le reflet des conditions économiques actuelles, mais aussi des répercussions plus larges d’événements mondiaux, comme la pandémie de COVID-19 dont l’impact résonne encore sur le secteur immobilier.

L’année 2023 a vu des défis émerger, tels que la gestion des “passoires thermiques” et les répercussions des taux de crédit fluctuants, ainsi que des opportunités uniques, comme la migration accrue vers les départements du littoral. Ces dynamiques offrent une fenêtre sur les tendances futures et les perspectives pour 2024, soulignant l’importance pour les investisseurs, les acheteurs et les vendeurs de comprendre ces évolutions pour naviguer avec succès dans un marché en constante évolution.

1. Récapitulatif du Marché Immobilier en 2023 :

1.1. Nombre Total de Transactions Immobilières en France jusqu’à fin septembre 2023

En 2023, le marché immobilier français a traversé une période dynamique, marquée par des hauts et des bas significatifs. Les données issues du Conseil Supérieur du Notariat révèlent des chiffres clés qui éclairent la compréhension de la situation actuelle.

Jusqu’à fin septembre 2023, la France a enregistré environ 928 000 transactions immobilières. Ce chiffre représente une diminution notable de 18% par rapport à l’année précédente, où 1 138 000 transactions avaient été réalisées. Cette baisse signale un ralentissement du marché, qui revient à des niveaux similaires à ceux observés six ans plus tôt, en juillet 2017, avec 929 000 transactions.

Cette diminution des transactions immobilières pourrait être attribuée à plusieurs facteurs, notamment les incertitudes économiques, les modifications des politiques de crédit et un sentiment général de prudence chez les acheteurs et les vendeurs. La comparaison avec les données de 2017 suggère également un cycle de marché, où les périodes d’activité intense sont suivies de phases plus calmes.

Implications pour le Marché Immobilier

Cette tendance à la baisse dans le volume des transactions a des implications importantes pour l’ensemble du secteur immobilier. Elle peut affecter les prix, les stratégies des vendeurs et acheteurs, ainsi que le paysage général du marché immobilier en France. Les acteurs du marché, y compris les agents immobiliers, les investisseurs et les développeurs, doivent prendre en compte ces changements pour ajuster leurs stratégies et attentes.

En ce début 2024, il sera crucial de surveiller de près l’évolution du nombre de transactions pour évaluer la santé et la dynamique du marché immobilier français. Cette baisse des transactions peut signaler soit une stabilisation du marché après une période de forte activité, soit le début d’une tendance à la baisse plus prolongée influencée par des facteurs macroéconomiques et sectoriels.

Les projections indiquent une accentuation de la baisse des prix à l’échelle de la France métropolitaine avec une diminution prévue de 3% pour le 4e trimestre 2023. En Île-de-France, la baisse annuelle des prix pourrait atteindre 6%. À fin janvier 2024, les baisses sur un an continueraient de s’accentuer avec -3,5% pour la France métropolitaine, -1,1% pour la Province et -6,8% pour l’Île-de-France.

tendances immobilier 2024

1.3 Appartements Anciens : Variations de Prix

En 2023, la dynamique régionale des prix immobiliers en France a révélé des tendances distinctes pour les appartements anciens. Globalement, on a observé une baisse légère mais significative des prix au niveau national, avec une diminution de 2% sur un an. Cette tendance marque une rupture par rapport aux hausses précédentes, où les prix avaient connu des augmentations substantielles les années précédentes, telles que +4.1% au 3e trimestre 2022 et +5.3% au 3e trimestre 2021. Il est important de noter que cette baisse des prix n’est pas uniforme à travers le pays :

  • En Province, les prix sont restés relativement stables, avec une légère augmentation de 0.5% sur un an. Cette stabilité contraste avec l’augmentation de 7.2% observée l’année précédente.
  • En Île-de-France, la situation est plus prononcée avec une chute de 5.3% en un an, signalant un refroidissement significatif du marché.

Cette dichotomie régionale indique une réaction variable du marché immobilier aux pressions économiques et aux préférences changeantes des acheteurs dans différentes parties du pays.

1.4 Maisons Anciennes : Tendances de Prix

Pour les maisons anciennes, la tendance en 2023 a également été à la baisse, mais avec des nuances régionales :

  • Au niveau national, les prix des maisons anciennes ont connu une diminution de 1% par rapport au trimestre précédent.
  • En Île-de-France, la baisse a été plus marquée, avec une diminution de 2.6% sur un trimestre, reflétant peut-être un exode vers des régions moins denses et plus abordables.
  • En Province, la baisse a été moins sévère, avec une diminution de seulement 0.7%.

Sur un an, cette tendance s’est traduite par une diminution significative des prix des maisons anciennes, atteignant -16% au 3e trimestre 2023. Cela contraste nettement avec les hausses observées les années précédentes, où les prix avaient augmenté de 8.1% en 2022 et 9.1% en 2021. Cette réduction des prix peut être attribuée à plusieurs facteurs, y compris les changements démographiques, les préoccupations économiques et les nouvelles priorités des acheteurs en matière d’habitat.

1.5 Évolution du Pouvoir d’Achat Immobilier

Le marché immobilier en France en 2023 a connu une dynamique significative en termes de pouvoir d’achat immobilier.

Depuis 1999, le pouvoir d’achat immobilier en France métropolitaine a traversé plusieurs phases distinctes :

  • 1999-2008 : Une période baissière marquée, où le pouvoir d’achat a chuté de 99 m² à 58 m², soit une réduction d’environ 40 m².
  • 2008-2017 : Une phase de redressement, avec une augmentation du pouvoir d’achat de 58 m² à 85 m², soit une hausse d’environ 30 m² depuis 2008.
  • 2017-2021 : Un ralentissement, où le pouvoir d’achat est resté relativement stable, s’établissant à 84 m² en 2021.
  • 2021-2023 : Un retour à la baisse, avec un pouvoir d’achat réduit à 75 m², marquant une diminution de 11%, soit une perte de 9 m². Notamment, depuis 2019, la baisse est de 13%, représentant une réduction de 11 m².

chiffres et tendances immobilier 2024

En 2023, le marché immobilier a montré des signes clairs d’un recul du pouvoir d’achat, influencé par divers facteurs économiques et du marché. Voici quelques points clés :

  • Baisse Générale du Pouvoir d’Achat : Le pouvoir d’achat pour un appartement ancien a baissé de 11% par rapport à l’année précédente, ce qui équivaut à une perte de 4 m². Comparée à 2019, la baisse est encore plus marquée, atteignant 20% (-9 m²).
  • Disparités Régionales : Des différences notables existent entre les différentes villes et régions. Par exemple, à Bordeaux, Lyon et Nice, le pouvoir d’achat immobilier est similaire, autour de 30 m² pour un appartement ancien. Cependant, les évolutions varient considérablement d’une région à l’autre.
  • Impact Plus Fort dans Certaines Villes : Les grandes villes du pourtour méditerranéen, telles que Nice, Toulon et Marseille, ont été particulièrement touchées par cette baisse du pouvoir d’achat immobilier, avec un recul de plus de 15% depuis 2022.
  • Comparaison avec les Années Antérieures : Des villes comme Saint-Étienne et Rennes illustrent des tendances divergentes. Saint-Étienne a montré une légère baisse du pouvoir d’achat depuis 2013, tandis que Rennes a enregistré la plus forte perte par rapport à 2013, avec une diminution de 35%.

Pour aller plus loin : Guide complet pour débuter en LMNP : 5 étapes essentielles à suivre

Implications et Perspectives

Ces tendances du pouvoir d’achat immobilier ont des implications profondes pour les acheteurs et les vendeurs sur le marché immobilier français. Elles reflètent non seulement l’état actuel de l’économie et du marché immobilier mais signalent également les défis et opportunités auxquels les acteurs du marché doivent faire face. Les acheteurs potentiels doivent être conscients de ces dynamiques changeantes et envisager leurs options d’achat en conséquence.

La dynamique du marché immobilier en 2023 a également été influencée par des facteurs tels que la localisation et le type de biens :

  • La part des acquéreurs franciliens a diminué dans certaines régions, indiquant un changement potentiel dans les tendances migratoires ou les préférences en matière de localisation.
  • La part des acquéreurs étrangers est restée stable, bien que des variations aient été observées dans certains départements, reflétant peut-être des changements dans l’attractivité internationale de certaines régions.

2. Migration vers le Littoral : L’Attrait Croissant pour les Départements du Littoral

Le marché immobilier français a connu des fluctuations notables au cours des dernières années, particulièrement accentuées par la pandémie de COVID-19. Un changement majeur observé a été la migration accrue vers les départements du littoral. Cette tendance, qui s’est amplifiée en 2023, traduit une évolution significative des aspirations résidentielles et des modes de vie.

La côte française a toujours joui d’une certaine attractivité, offrant un cadre de vie idyllique mêlant plaisirs balnéaires et charme pittoresque. Cependant, les données récentes indiquent une accélération de cette tendance. En 2023, les départements côtiers ont enregistré une baisse moins prononcée des recherches d’achat immobilier comparativement à d’autres régions. En effet, la diminution des recherches dans ces zones était de -12% sur un an, contre des baisses plus importantes dans des métropoles comme Paris (-47%) ou sa petite couronne (-45%).

Plusieurs facteurs expliquent cette migration vers le littoral :

  1. Qualité de Vie Améliorée : La pandémie a réorienté les priorités, incitant beaucoup à chercher un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Le littoral offre un environnement plus détendu et une connexion avec la nature.
  2. Télétravail et Flexibilité : L’adoption généralisée du télétravail a rendu la localisation géographique moins contraignante pour de nombreux professionnels. Cette flexibilité a encouragé l’installation dans des régions auparavant considérées comme trop éloignées des centres économiques.
  3. Attrait pour les Résidences Secondaires : Le littoral attire également un public plus âgé, souvent à la recherche de résidences secondaires ou de retraites paisibles.
  4. Une Diversité d’Options : Les départements côtiers offrent une variété de choix immobiliers, allant des appartements modernes en bord de mer aux maisons traditionnelles dans des villages pittoresques.

2.1 Impact sur le Marché Immobilier

Cette migration a des implications significatives sur le marché immobilier :

  • Stabilité des Prix : Alors que des zones comme l’Île-de-France ont vu leurs prix chuter significativement, les départements côtiers ont maintenu une certaine stabilité, soutenue par la demande continue.
  • Dynamiques Régionales : Les dynamiques du marché immobilier varient désormais fortement d’une région à l’autre, reflétant les changements dans les préférences de localisation.
  • Défi pour les Collectivités Locales : Cette affluence vers les zones côtières pose des défis en termes d’infrastructures et de services, nécessitant une adaptation des politiques locales.

L’attrait croissant pour les départements du littoral en France est un phénomène qui souligne un changement profond dans les aspirations résidentielles et les modes de vie. Cette tendance, renforcée par les circonstances particulières de la pandémie, reflète un désir de qualité de vie et de proximité avec la nature. Le marché immobilier côtier, en réponse, montre une résilience et une dynamique distinctes, offrant des opportunités et des défis uniques pour acheteurs, vendeurs et planificateurs urbains.

immobilier 2024

3. Perspectives pour le marché immobilier pour 2024

3.1 Prévisions de Ventes et de Prix

Pour 2024, les prévisions indiquent une poursuite de la tendance à la baisse observée en 2023. Les volumes de ventes sur 12 mois glissants en août 2024 sont prévus pour diminuer de 14%, représentant environ 804 000 ventes. Cette prévision s’appuie sur la corrélation positive et relativement forte (0.73) entre les volumes de recherches d’achat et les ventes réalisées, un indicateur qui a historiquement prédit les tendances des ventes immobilières.

Tendances des Prix Immobiliers

Quant à l’évolution des prix immobiliers en 2024, plusieurs éléments clés doivent être pris en compte :

  • Baisse des Recherches d’Achat : La baisse des recherches d’achat, qui a commencé à se résorber légèrement en 2023, suggère une baisse modérée mais continue des prix immobiliers. Cela est dû en partie à des difficultés de financement et à une légère baisse des prix, incitant les acheteurs à reconsidérer leurs projets immobiliers.
  • Stabilité du Marché : Malgré cette tendance à la baisse, le marché devrait connaître un atterrissage plutôt qu’un effondrement. Cette stabilité est soutenue par un déficit d’offres dû au niveau de construction actuellement bas et par un marché locatif extrêmement tendu.
  • Stratégies des Vendeurs : Les vendeurs montrent une certaine résistance face à la situation actuelle. Plutôt que de se précipiter pour vendre, beaucoup semblent prêts à attendre une reprise du marché ou à envisager des stratégies alternatives, comme la vente à terme.

Analyse et Implications

Pour 2024, il est peu probable d’assister à une remontée spectaculaire des volumes de ventes ou des prix immobiliers. Cependant, la baisse des prix devrait être modérée, soutenue par une demande continue et une offre limitée. Les acheteurs et vendeurs doivent donc rester prudents et stratégiques dans leurs décisions, en tenant compte de l’évolution du marché et de leurs propres besoins et capacités financières.

L’année 2024 s’annonce comme une période de stabilisation pour le marché immobilier français, marquée par une baisse modérée des volumes de ventes et des prix. Cette période pourrait offrir des opportunités pour ceux qui sont en mesure de naviguer dans un marché en évolution, tout en présentant des défis pour les autres. Une compréhension approfondie des tendances actuelles et une planification soignée seront essentielles pour réussir dans le contexte immobilier de 2024.

Pour aller plus loin : FISCALITÉ IMMOBILIÈRE : QUEL RÉGIME DE LOCATION CHOISIR ?

3.2 Résistance des Vendeurs en 2024

En 2023, le marché immobilier français a connu des turbulences, marquées par une baisse des volumes de recherche d’achat et un ralentissement général des ventes. Cette situation a conduit les vendeurs à adopter des stratégies alternatives et à faire preuve de résilience face aux incertitudes du marché.

Réactions des Vendeurs

Les vendeurs immobiliers en 2023 ont dû naviguer dans un marché en déclin sans céder à la panique. Plutôt que de baisser immédiatement leurs prix, beaucoup ont choisi d’attendre un redémarrage du marché. Cette approche patiente reflète une compréhension nuancée de la situation actuelle du marché :

  1. Conscience de la baisse des prix : Les vendeurs sont conscients de la baisse des prix mais s’interrogent davantage sur l’ampleur de cette baisse plutôt que sur son occurrence. Cette attitude indique une acceptation réaliste de l’état actuel du marché.
  2. Hésitation à baisser les prix : De nombreux vendeurs semblent hésiter entre baisser leurs prix immédiatement ou attendre une éventuelle reprise du marché. Cette hésitation est particulièrement marquée en région parisienne, où les Jeux Olympiques de 2024 suscitent un certain optimisme.

Face à un marché difficile, certains vendeurs envisagent des stratégies alternatives :

  1. Vente à terme : Cette option permettrait de résoudre le problème de financement des acheteurs, offrant une solution créative dans un contexte de restrictions de crédit.
  2. Louer au lieu de vendre : Certains vendeurs envisagent de continuer à louer leur bien plutôt que de vendre dans un marché en baisse, maximisant ainsi leurs revenus en attendant des jours meilleurs.

3.3 Les Passoires Thermiques : Une Catégorie à Part

Les propriétaires de “passoires thermiques” (logements mal isolés avec des étiquettes énergie F ou G) semblent plus disposés à accepter une décote sur leurs biens. Cette tendance reflète une prise de conscience des limitations et des défis posés par ces types de propriétés dans le contexte actuel.

3.4 Effets des Taux de Crédit et du Marché Locatif

L’évolution des taux de crédit et la tension sur le marché locatif ont également joué un rôle crucial dans les décisions d’achat en 2023 :

  1. Hausse des Taux de Crédit : La hausse des taux de crédit a rendu l’acquisition de propriété plus coûteuse, ce qui a entraîné une réduction des volumes de recherche d’achat et une baisse des ventes.
  2. Marché Locatif Tendu : Parallèlement, un marché locatif extrêmement tendu a maintenu un intérêt élevé pour l’achat de biens immobiliers, malgré les défis de financement.
  3. Conséquences pour les Acheteurs et les Vendeurs : Cette combinaison de facteurs a conduit à une situation complexe où les acheteurs doivent reconsidérer leurs projets immobiliers, tandis que les vendeurs doivent ajuster leurs attentes en termes de prix et de délais de vente.

Les défis posés par les ‘passoires thermiques’, combinés à l’évolution des conditions de crédit et à la tension sur le marché locatif, ont façonné de manière significative le marché immobilier en 2023. Ces facteurs ont influencé les décisions des acheteurs et des vendeurs, créant un paysage immobilier où la flexibilité et l’adaptation sont devenues essentielles. En 2024, ces tendances devraient continuer à impacter le marché, nécessitant une analyse attentive et des stratégies bien pensées de la part de tous les acteurs du marché.

Pour aller plus loin : GUIDE DE LA DÉCLARATION DE REVENUS FONCIERS : MICRO-FONCIER VS RÉGIME RÉEL

tendances et chiffres clés immobilier France 2024

Conclusion

Le marché immobilier français, traversant une période de transformation et d’incertitude en 2023, se dirige vers 2024 avec des perspectives renouvelées. Les défis rencontrés, qu’il s’agisse de la gestion des ‘passoires thermiques’ ou des ajustements face aux taux de crédit fluctuants et à un marché locatif tendu, ont offert des leçons précieuses. Ces enseignements ne sont pas seulement des signaux d’alerte, mais aussi des opportunités d’innovation et d’adaptation.

En regardant vers 2024, l’optimisme prudent est de mise. L’immobilier reste un investissement de choix, porteur de stabilité et de potentiel à long terme. Nous encourageons les investisseurs à saisir cette période comme un moment propice pour réévaluer, réaligner et revitaliser leurs portfolios immobiliers.

Si vous souhaitez approfondir votre compréhension ou discuter de stratégies spécifiques, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos experts-comptables. Notre équipe est prête à vous fournir des conseils personnalisés et à vous aider à naviguer avec assurance dans le marché immobilier de demain.

 

Les observations et chiffres clés de cet article sont issus du Dossier de presse du Bilan immobilier publié par le Conseil Supérieur du Notariat en décembre 2023, offrant un aperçu précis et détaillé du marché.

Articles connexes

Transformer votre bien en LMNP : 7 pièges à éviter
28 août 2023
Fiscalité immobilière : Quel régime de location choisir ?
21 août 2023
Guide complet pour débuter en LMNP : 5 étapes essentielles à suivre
20 juillet 2023

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Close Popup
Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Les cookies opérationnels sont utilisés pour fournir nos services et ne peuvent pas être désactivés pour ces finalités. Nous utilisons des cookies pour fournir nos services pour par exemple : Vous reconnaître lorsque vous vous connectez pour utiliser nos services. Vous reconnaître en tant que client et vous proposer d’autres fonctionnalités et services personnalisés. Afficher des fonctionnalités, des produits et des services qui pourraient vous intéresser. Conserver le suivi des éléments enregistrés dans votre panier. Prévenir les activités frauduleuses. Améliorer la sécurité. Assurer le suivi de vos préférences, comme celles sur la devise et la langue. Nous utilisons également des cookies pour comprendre comment les clients utilisent nos services afin de pouvoir apporter des améliorations.

Cookies analytiques
  • bcookie
  • li_gc
  • lidc
  • ln_or
  • UserMatchHistory
  • AnalyticsSyncHistory

Cookies techniques
  • isExternal
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_gdpr_cookies_declined
  • wordpress_gdpr_cookies_allowed
  • wordpress_gdpr_allowed_services
  • PHPSESSID

Refuser tous les services
Save
Accepter tous les services
Cookies
Open Privacy settings